Souad Guennoun dans les pas de Jean Genet

En 2001, Souad Guennoun s’est lancée dans une aventure particulière : partir sur les traces de Jean Genet.

Par

Jean Genet en 1981
“Il se dégageait de Jean Genet une grande bonté, une douceur qui ne correspondait pas à l’idée que je me faisais de ce révolté”, confie Anis Balafrej. Crédit: AFP

Qinze ans après la mort du romancier, la photographe et architecte Souad Guennoun part à la rencontre de ceux qui ont personnellement connu Jean Genet, mais aussi ceux qui l’ont vaguement croisé, sans pour autant le reconnaître. Entre Tanger, Rabat, Casablanca et Larache, elle parvient à regrouper une vingtaine de témoignages imagés, qu’elle publie en 2001 chez Tarik éditions, dans un ouvrage intitulé L’ultime parcours de Jean Genet.

«L’Ultime parcours de Jean Genet»

Souad Guennoun

85 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Tanger : un écrivain parmi les siens

“Les films et les romans ont fait de cette ville un lieu terrible, une sorte de tripot où les joueurs marchandent les plans secrets de toutes les armées du monde. De la côte espagnole, Tanger me paraissait une cité fabuleuse. Elle était le symbole même de la trahison”, écrivait Jean Genet sur Tanger, en 1964, dans Journal du Voleur. L’ultime parcours de Jean Genet, de Souad Guennoun, L’ultime parcours de Jean Genet, de Souad Guennoun, Tarik éditions,…

article suivant

Elizabeth II et son royaume font leurs adieux au prince Philip