Raphaëlle Branche décrypte les minutes d’une sale guerre

Dans un essai passionnant, Raphaëlle Branche retrace les perceptions intimes des conscrits 
de la guerre d’Algérie.

Par

Raphaëlle Branche
Raphaëlle Branche est professeure d’histoire contemporaine, spécialiste de la guerre d’Algérie, auteure notamment de ‘La torture et l’Armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962’ (Gallimard, 2001). Crédit: DR

Il y a certaines choses qui ne sont pas belles à voir”, écrit Pierre Baupoin, écœuré de ce qu’il voit en Algérie. Comme un million de jeunes hommes, il a été envoyé faire ce que la France ne considère pas comme une guerre et qui représentera une cassure radicale dans sa vie.

Papa qu'as-tu fait en Algérie, Raphaëlle Branche
Papa, qu’as-tu fait en Algérie ?, de Raphaëlle Branche, éd. La Découverte, 512 p., 320 DH.
Dans ce livre au carrefour de l’histoire, de la sociologie et de la psychiatrie, l’historienne Raphaëlle Branche décrypte ce très long silence. Elle s’intéresse d’abord aux contextes sociaux d’où venaient ces jeunes hommes, marqués par la mémoire de la Première Guerre mondiale transmise par les grands-pères, insiste sur leur statut de jeunes, ne devenant vraiment adultes et ne pouvant se marier qu’après le service militaire, et analyse leur rapport à l’autorité dans une société en pleine transformation suite à l’exode…
article suivant

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc