Chirurgie esthétique, le business (juteux) de la beauté à tout prix

Phénomène social et culturel, la chirurgie esthétique s’est taillé une place de choix parmi les spécialités médicales. Une pratique qui rapporte, faisant de ses spécialistes des maestros tant courus par la patientèle que scrutés par l’opinion.

Par et

TELQUEL

L’air de rien, rarement un sujet tourné par une chaîne étrangère n’avait autant suscité de débats au Maroc. Il n’a pourtant fallu que trente minutes, le temps d’un reportage diffusé le dimanche 7 février sur la chaîne française TF1, pour déchaîner les passions – parfois à l’excès – et semer la zizanie dans le milieu glamour de la chirurgie esthétique. Le tournage a eu lieu dans les cliniques des docteurs Mohamed Guessous et Fayçal El Kouhen, ces derniers liposculptant des courbes callipyges dans un Casablanca présenté “entre tradition et modernité”. Regard ébahi sur un Maroc pétri de contradictions où les femmes “s’émancipent” (sic) grâce à la chirurgie esthétique, et peu importe s’il faut en passer par une remise à neuf totale de la carrosserie.

à lire aussi

C’est du moins ce que suggère le nom de l’opération phare filmée par les équipes de TF1, le “Ferrari…
article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité