Chirurgie esthétique, glamour & conséquences parfois tragiques

Bien que de plus en plus répandues et banalisées, les interventions esthétiques ne sont pas anodines, tant sur le plan physique que psychique. 
Et comme pour tout acte chirurgical, le risque de complications est bien réel.

Par et

“La faute médicale en chirurgie esthétique, c’est de ne pas avoir pris toutes les précautions nécessaires”, détaille Dr Jaâfar Fassi-Fihri. Crédit: LIU JIN / AFP

Novembre 2019, une jeune femme de 30 ans meurt des suites d’une lipoaspiration dans une clinique casablancaise. Juin 2020, Imane Bensmina, 32 ans, succombe à des complications après la même intervention à Rabat. Deux drames liés à cette technique d’aspiration des graisses qui, d’après le panel de spécialistes que nous avons interrogés, est l’opération la plus demandée en chirurgie esthétique au Maroc.

à lire aussi

C’est également l’intervention la plus risquée lorsqu’elle est suivie d’une réinjection des graisses dans les fesses”, rappelle Jaâfar Fassi-Fihri, spécialiste en chirurgie réparatrice et plastique à Casablanca.

Précautions et complications

Sur le site de la Clinique Slaoui à Rabat, les risques de complication de la lipoaspiration sont détaillés : “Un œdème de la cheville (…), des taches bleues, jaunes, violettes impressionnantes, des problèmes d’hématome, d’infection, d’épanchement lymphatique ou de phlébite qui sont beaucoup plus rares”, mais surtout “des complications…

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme