Covid-19: face au variant britannique, le Maroc pare au plus pressé

Ce week-end, le variant anglais a été détecté sur 21 nouvelles personnes au Maroc, portant le nombre de cas jusque-là à 24. 
Des chiffres pour l’heure encore dérisoires mais qui pourraient augmenter, cette souche étant bien plus contagieuse. Il faut surtout pouvoir la repérer en amont via la technique du séquençage.

Par

AFP

Il faut s’en méfier comme de l’eau qui dort. Depuis le début de la pandémie, la souche du virus du Covid-19 n’a cessé de muter, donnant lieu à un certain nombre de variants différents. L’émergence de ces nouvelles formes du SARS-CoV-2 progresse, particulièrement en Europe où l’on redoute que ces nouvelles souches provoquent une nouvelle hausse des cas. “Il faut absolument rester très vigilant avec les nouveaux variants”, alerte l’épidémiologiste Jaâfar Heikel, directeur général de la clinique privée De Vinci à Casablanca. Une précaution nécessaire dans nos frontières, alors même que les signaux sont au vert. Sur le plan épidémique, le Maroc dénombre depuis plusieurs semaines quelques centaines de cas de contamination quotidiens, la barre des 1000 cas n’ayant plus été franchie depuis un mois. “Nous avons en ce…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés