Pénurie de composants électroniques : l’usine Renault de Tanger ajuste sa production

Le groupe Renault a ajusté sa production industrielle dans son usine de Tanger suite à la pénurie de pièces électroniques venues d’Asie. D’autres sites industriels du groupe à travers le monde sont également concernés.

Par

L'Usine Renault de Tanger en juin 2020. Crédit: MAP

Le groupe Renault a ajusté sa production industrielle sur le mois de février dans plusieurs usines, dont celle de Tanger, en raison de la pénurie de composants électroniques chez certains de ses fournisseurs, apprend-on auprès du groupe.

Les constructeurs automobiles du monde entier ont été touchés par la pénurie de puces utilisées dans les systèmes de gestion moteur et d’assistance à la conduite, qui proviennent principalement d’Asie et surtout de Taiwan.

À ce stade, le groupe au Losange a prévu des ajustements de production pour la semaine allant du 8 au 14 février, précisant que la ligne 2 de l’usine de Tanger connaîtra un ajustement de 3 jours de production. La ligne 1 de l’usine de Tanger n’est pas concernée par ces ajustements, note la même source.

“Les équipes du groupe, supply chain et achats sont mobilisées pour maîtriser l’impact de cette crise mondiale qui affecte notamment l’ensemble du secteur automobile”, assure la même source.

Une pénurie de composants électroniques en Asie a forcé des constructeurs automobiles mondiaux à ralentir la cadence dans leurs usines, à cause du manque de semi-conducteurs, ces petites pièces électroniques qui équipent de plus en plus les voitures.

D’autres sites industriels du groupe en France, en Allemagne, en Espagne et en Roumanie sont également concernés.

(avec MAP)

article suivant

Après l’Institut du monde arabe, vers une coopération entre la FNM et les musées de Jérusalem ?