Diplomatie : Nasser Bourita n’entend pas lâcher Caracas et Juan Guaido

Deux années après s’être rangée derrière l’opposant vénézuélien Juan Guaido, Rabat réaffirme son soutien à l’ex-député considéré par une grande partie de la communauté internationale comme le président par intérim du Venezuela. Une alliance inédite où chacun semble s’y retrouver.

Par

Le chef du Parlement vénézuélien Juan Guaido, 35 ans, qui s'est autoproclamé le 23 janvier 2019 "président" par intérim du Venezuela. Crédit: AFP

Pour en finir avec les rixes du passé, place aux échanges de bons procédés. Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita s’est entretenu, ce jeudi 4 février, avec Juan Guaido, chef de l’opposition vénézuélienne, ex-président de l’Assemblée nationale et qui revendique la présidence par intérim du pays d’Amérique latine, malgré une situation politique tendue. Les deux hommes ont eu une conversation téléphonique portant sur “des questions d’intérêt bilatéral”, d’après un communiqué de l’Assemblée nationale vénézuélienne. L’occasion pour Juan Guaido de réaffirmer son soutien à la démarche marocaine sur ses provinces du Sud, fondée sur une “solution juste, durable et définitive au différend régional”, deux années après un premier témoignage allant dans ce sens. La communication reprend ainsi tous les éléments de langage habituellement usités, évoquant une initiative marocaine comme “la seule solution capable d’apporter stabilité et prospérité à la région”. Une quête…

article suivant

Cryptomonnaie : pourquoi le Bitcoin est encore loin d’être écolo