CAN 2022 de handball à Laâyoune : la réponse marocaine aux menaces de boycott de l’Algérie

Alors que les responsables du handball marocain préparent activement la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de handball à Laâyoune et Guelmim, l’Algérie, grande nation de ce sport, menace de boycotter l’événement dans les provinces du sud marocaines. Qu’en dit le président de la Fédération royale marocaine de handball ?

Par

Le Maroc et l'Algérie ont croisé le fer au Mondial de handball en Égypte. L'équipe nationale s'est inclinée par un but d'écart. Crédit: DR

Habib Laban, président de la Fédération algérienne de handball (FAHB), a expliqué dans les médias locaux que l’équipe nationale algérienne comptait “se retirer de la compétition (CAN 2022, ndlr), si la Confédération africaine de handball (CAHB) programme une de ses rencontres dans la ville de Laâyoune”. Plus tôt, en 2018, après l’attribution de l’organisation de la compétition au royaume, l’agence de presse algérienne révélait que Habib Laban avait “été convoqué pour donner sa version des faits concernant la prétendue décision de la Confédération africaine d’autoriser le Maroc à organiser le Championnat d’Afrique des Nations en 2022 à Laâyoune”. Le ministre des Sports algérien avait alors justifié cette convocation auprès de la même agence : “Nous avons convoqué Habib Laban pour entendre sa version et une enquête sera diligentée pour plus d’informations concernant le prétendu…

article suivant

Jerada : du soulèvement de la rue au soulèvement par les urnes