Adli Hanafi : “Qu’on nous offre 1 ou 2% du budget du football avant de comparer nos résultats”

Adli Hanafi, président de la fédaration royale marocaine de handball. Crédit: DR

Smyet bak ?

Sidi Benyahya.

Smyet mok ?

Hatada Bint Mailid.

Nimirou d’la carte ?

GF7659.

L’équipe nationale a terminé 29e sur 32 équipes au Mondial d’Egypte. Une déception ?

Pas du tout. Au contraire, je pense qu’on a fait bonne figure. On pouvait créer la surprise sur un ou deux matchs, mais la logique de ce sport a été respectée. Notre moyenne d’âge est la troisième plus jeune du tournoi, on compte dans nos rangs quatre joueurs cadets et trois juniors. Aucune honte à finir 29e du Mondial, c’est logique et surtout honorable. On a gagné 2 matchs sur 7.

Le Maroc perd le premier match contre l’Algérie. Défaite amère ?

C’est le match qui a tout changé, oui. En cas de victoire, on se serait qualifiés au second tour. Nous avons pourtant dominé ce match de bout en bout. Mais les joueurs manquaient d’expérience et ont fini par céder à la pression qui régnait autour du match. En face, c’est quand même une grande nation de ce sport à l’échelle africaine qui a su…

article suivant

Cryptomonnaie : pourquoi le Bitcoin est encore loin d’être écolo