Changement de nationalité sportive : comment le cas Munir El Haddadi peut inspirer l’Afrique

L’attaquant du FC Séville Munir El Haddadi pourra enfin porter le maillot des Lions de l’Atlas. La FIFA a finalement approuvé la requête du joueur après un précédent refus. Un cas qui profite déjà à l’Afrique.

Par

Récent vainqueur de la Ligue Europa, le 22 août dernier, Munir El Haddadi pourra bientôt rejoindre ses coéquipiers Yassine Bounou et Youssef En-Nesyri en sélection marocaine. Crédit: Capture d'écran / Twitter

Beau dénouement du feuilleton Munir El Haddadi. Après plusieurs essais, la FIFA a finalement autorisé l’attaquant du FC Séville à porter le maillot des Lions de l’Atlas, alors qu’il avait représenté l’équipe nationale espagnole plus tôt, en 2014. Ce changement intervient alors que le Maroc, par le biais du président de sa fédération royale de football, Fouzi Lekjaa, a proposé une réforme des statuts sur la nationalité sportive, qui a été adoptée le 18 septembre dernier avec un score sans appel : 193 des 209 votants ont répondu favorablement.

à lire aussi

Un joueur de moins de 21 ans au moment de sa première sélection peut choisir d’endosser la tunique d’une autre sélection, à condition qu’il compte moins de trois matchs avec la première, que ce soit en compétition officielle ou amicale. Ce changement de couleur sera autorisé seulement si le joueur n’a pas été appelé par…
article suivant

Jerada : du soulèvement de la rue au soulèvement par les urnes