Normalisation Maroc-Israël : le Conseil national du PJD met fin à la controverse

Le PJD a convoqué, les 23 et 24 janvier, une session extraordinaire de son Conseil national, après un premier report il y a un mois. Les bases du parti ont été appelées à s’exprimer, à froid, sur la signature de l’accord de normalisation Maroc-Israël par leur patron, accessoirement Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani. Un accord qui a suscité des remous au sein du parti de la lampe.

Par

Le Conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD), réuni les 23 et 24 janvier à Rabat, n’a pas été de tout repos pour la nomenklatura du parti. Et pour cause, la récente reprise des relations diplomatiques entre le royaume et l’État hébreu n’est assurément pas digérée par un ensemble de composantes de la formation à la tête du gouvernement. Lundi 25 janvier, l’organe décisionnel du parti a accouché d’une déclaration finale qui prend en compte les justifications fournies par Saâd-Eddine El Othmani. Le secrétaire général a en effet évoqué, devant les membres, sa signature de l’accord de normalisation avec Israël en tant que Chef du gouvernement. Les…

article suivant

Après l’Institut du monde arabe, vers une coopération entre la FNM et les musées de Jérusalem ?