Yasser Tamsamani, économiste : “Il s’agit de revoir les bases de l’État social et stratège”

En 2020, le Maroc a subi sa première récession depuis les années 1990 et la plus importante contraction économique jamais enregistrée. L’économiste Yasser Tamsamani nous livre sa lecture de la situation.

Par

Yasser Tamsamani est docteur en économie. Crédit: DR

Les économistes de la Banque Mondiale sont formels, la pandémie a brusquement interrompu plus de deux décennies de progrès socio-économique soutenu au Maroc. Bien que l’économie du pays montre quelques signes de reprise, le Covid-19 est toujours là et la situation reste fragile. Le point avec Yasser Tamsamani, docteur en économie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

TelQuel : Quelle prévision de croissance vous paraît raisonnable pour le Maroc en 2021?

Yasser Tamsamani : Élaborer des prévisions économiques n’est pas simple. C’est un art qui relève certes de l’expertise du conjoncturiste et de sa compréhension des mécanismes sous-jacents au fonctionnement de l’économie, mais cet art est également régi par des outils techniques adaptés. Les grandes institutions nationales sont supposées en disposer et sont de ce fait plus aptes à établir des prévisions avec une probabilité moindre de se tromper. Sauf que ce qui compte, ce n’est pas uniquement le chiffre de la croissance prévue,…

article suivant

Transports : le CESE déplore le manque de stratégie en matière de mobilité durable