Moyen-Orient, normalisation avec Israël: Antony Blinken détaille la nouvelle politique étrangère américaine

Si le nouvel homme fort de la diplomatie américaine a confirmé la volonté de la nouvelle administration démocrate de mettre en place une politique étrangère plus ouverte au multilatéralisme, 
il a assuré que Joe Biden allait poursuivre la politique de réchauffement diplomatique entre Israël et les pays arabes.

Par

Antony J. Blinken prend la parole lors de son audience de confirmation au poste de secrétaire d'État devant la commission des relations étrangères du Sénat au Capitole à Washington, le 19 janvier 2021. Crédit: Graeme Jennings / POOL / AFP

A quel point la nouvelle administration américaine menée par Joe Biden va-t-elle marquer une rupture avec la politique étrangère de Donald Trump? Tous les yeux sont désormais rivés vers les membres de la nouvelle administration, et à leur tête Antony Blinken, le nouveau secrétaire d’Etat chargé des Affaires étrangères. Ce dernier s’est exprimé mardi 19 janvier face aux sénateurs américains. Lors de cette audition, il n’a pas manqué d’afficher sa fermeté face à la Chine et à l’Iran, tout en promettant de rompre avec la diplomatie unilatéraliste de Donald Trump.

Le futur chef de la diplomatie américaine estime que la seule issue viable au conflit israélo-palestinien est la solution à deux États

Cette prise de parole a également été l’occasion de revenir sur la politique américaine au Moyen-Orient, marquée ces derniers…

article suivant

Cryptomonnaie : pourquoi le Bitcoin est encore loin d’être écolo