CAN féminine 2022 au Maroc : quels enjeux et quelles ambitions ?

Après l’annulation de la CAN féminine 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, la Confédération africaine de football a annoncé que la Coupe d’Afrique des nations se jouerait finalement en 2022, avec le Maroc comme pays hôte. Quels sont les enjeux stratégiques et sportifs de cette organisation ?

Par

La sélection féminine des moins de 20 ans, en 2019. Crédit: DR

Vendredi dernier, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique féminine de 2022 au Maroc, alors que l’édition de 2020 a été annulée à cause du coronavirus. Traditionnellement, la CAN féminine se joue au mois de novembre. Mais pour 2022, la CAF a tranché, en septembre dernier, pour une compétition au mois de juillet. Les dates précises seront communiquées ces prochains jours, rapportent nos sources au sein de l’instance.

Une suite logique

L’attribution de l’organisation de la compétition majeure du football féminin africain au royaume n’est pas un hasard. C’est une suite logique des efforts fournis par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour le développement du football féminin ces deux dernières années.

à lire aussi

En avouant avoir eu tort dans la gestion du…
article suivant

Pandémie : le pass de toutes les surenchères