Mohammed Benmoussa : “Vouloir obtenir un déficit en baisse dès 2021 est une hérésie économique”

Alors que le Maroc traverse une crise économique majeure suite à la pandémie de Covid-19, l’économiste, acteur associatif et vice-président du Mouvement Damir analyse pour TelQuel les principaux enjeux du plan de relance et les défis qui attendent le royaume. Il revient également sur l’épineux dossier de la raffinerie la Samir, toujours à l’arrêt. Interview.

Par

Mohamed Benmoussa
Mohamed Benmoussa. Crédit: Fehd Merroun

Mohammed Benmoussa est économiste, professeur de finance d’entreprise et de finance de marché, consultant senior expert en politique économique, fiscalité et finances publiques. Il est aussi un ancien banquier et ancien acteur du marché financier et boursier, vice-président du Mouvement Damir et vice-président du Front national pour la sauvegarde de la Samir… Il a également été nommé en décembre 2019 par le roi Mohammed VI membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD). Dans cet entretien, où il s’exprime à titre personnel, Mohammed Benmoussa donne sa vision des mesures et stratégies à mettre en place pour sortir de la crise économique et propose ses solutions pour renouer avec une croissance génératrice d’emplois.

L’État a promis une relance par l’investissement. L’investissement prévu dans…

article suivant

LES SAMEDIS DE L’IMMO : le rendez-vous de référence pour des offres immobilières exclusives