Reportage: dans les coulisses du show maroco-américain de Dakhla

Le 10 décembre, Dakhla accueillait David Schenker, secrétaire d’État adjoint américain, pour “concrétiser” la proclamation américaine de la marocanité du Sahara, rendue publique un mois plus tôt. Un événement aux allures de trompe-l’œil, mais dont l’importance est capitale pour la diplomatie marocaine en raison de la symbolique associée. Les coulisses.

Par

Sur la photo de famille, David Fischer, son épouse (c. g.), Nasser Bourita (c.) et David Schenker (c. d.) sont entourés par le wali (d.) de la région Dakhla Oued-Eddahab et le président de région (g.). Crédit: MAP

Aéroport de Dakhla, 8 heures du matin le 10 janvier. Le soleil se lève à peine. Dans une tente traditionnelle sahraouie érigée pour l’occasion, à quelques pas du tarmac, les journalistes sont rassemblés autour d’un représentant de la diplomatie marocaine.

« Il ne s’agit pas de l’ouverture d’un consulat. Il s’agit d’une visite du secrétaire d’État adjoint américain à Dakhla et dans des locaux qui pourraient accueillir le futur consulat américain”

Pour être clair sur ce sujet, il ne s’agit pas de l’ouverture d’un consulat. Il s’agit d’une visite du secrétaire d’État adjoint américain à Dakhla et dans des locaux qui pourraient accueillir le futur consulat américain”, prévient le responsable. Au milieu du groupe, un journaliste dénonce: “C’est pourtant le message qui a été transmis.” Réponse sans équivoque de ce représentant du ministère…
article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains