Comment anticiper les cas de Covid-19 en inspectant les égouts

Que devient l’eau que l’on rejette chaque jour ? Témoin de nos vies quotidiennes, elle aurait le pouvoir de prédire les futurs cas de Covid-19. Passionnée par ce monde souterrain, la jeune chercheuse Kamilia Haboub nous plonge avec elle dans sa recherche, dévoilant les secrets de nos eaux usées. Doctorante à l’Université Laval dans la Ville de Québec, Canada, elle est l’invitée de la série “Tête chercheuse”.

Par

Et si l’eau des égouts pouvait prédire les futurs cas de Covid-19 ? C’est en tout cas l’une des applications de la recherche de Kamilia Haboub, doctorante en génie civil et des eaux d’origine marocaine. “Avec les eaux usées, on peut avoir une semaine d’avance sur le médical”, affirme la chercheuse de l’Université Laval, à Québec au Canada.

Comment ? En étudiant les bactéries et les virus, toutes ces particules qui se trouvent dans nos égouts. “Avec ce modèle, on sait que l’on aura x quantités de particules qui peuvent contenir du Covid-19 dans l’eau”, poursuit la membre de la chaire de recherche modelEAU sur la qualité de l’eau. Kamilia Haboub rapporte qu’une équipe…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés