Stream & chill : The Call, un thriller qui distord le temps

Horrifique, surprenant, intrigant. ‘The Call’, premier film du réalisateur Lee Cheung Hyeon, est, avant tout, un thriller onirique qui fait monter notre adrénaline.

Par

The Call est disponible sur Netflix. Crédit: DR

Des thrillers, on en a vu. Des histoires rocambolesques, des intrigues imparables, des scènes magiques marquant l’histoire du cinéma, il y en a eu légion. Aujourd’hui, le spectateur connaît si bien toutes les ficelles du genre qu’il est très difficile de le surprendre. Et pourtant, un cinéaste coréen de 30 ans, qui n’en est qu’à son premier film, nous offre une poussée d’adrénaline et une course infernale avec le temps. The Call est une œuvre qui joue avec nos nerfs, construite principalement autour de deux personnages, d’une maison et quelques autres décors. Ce n’est pas du Hitchcock, ce n’est pas du Fincher, ni même du Kubrick. C’est du pur cinéma coréen, fait de plusieurs rebondissements, qui contient des événements improbables et extraordinaires auxquels on arrive pourtant à croire. Lee Cheung Hyeon joue avec notre imaginaire et nous fait même oublier la notion de ce quelque chose que l’on appelle le temps.

Une histoire simple

article suivant

Rapport : le CESE plaide pour une politique d’innovation et une meilleure gestion du capital intellectuel