Le vaccin Sinopharm commandé par le Maroc efficace à 79,34%

Le vaccin Sinopharm serait efficace à 79,34 %, un taux relativement faible comparé à celui de ses concurrents, Moderna et BioNTech.

Par

Le vaccin développé par le laboratoire chinois Sinopharm CNBG, basé à Wuhan.

Selon un communiqué du laboratoire Sinopharm et de l’Institut des produits biologiques de Pékin, le vaccin Sinopharm, commandé par le Maroc, a révélé une efficacité de 79,34 % contre le Covid-19, selon une analyse intermédiaire que la compagnie pharmaceutique Sinopharm aurait réalisée.

Pour rappel, l’application de ce vaccin consiste en l’injection de deux doses différentes. Suite à ces injections, les participants aux tests auraient produit un haut niveau d’anticorps contre le virus, à hauteur de 99,52 %. Plusieurs données et chiffres concernant l’utilisation ainsi que l’efficacité du vaccin devraient être révélés, notamment issus des recherches provenant de l’Institut de produits biologiques de Wuhan.

À ce sujet, le quotidien chinois South China Morning Post rappelle que des essais cliniques sont en cours dans plusieurs pays, tels que les Émirats arabes unis, Bahrain, la Jordanie ou encore le Pérou et l’Argentine. Les Émirats arabes unis ont été le premier pays à officiellement administrer le vaccin Sinopharm.

Un vaccin accessible

Le quotidien chinois souligne que les autorités d’Abu Dhabi avaient par ailleurs déclaré que le vaccin Sinopharm était efficace à 86 % à la suite d’essais cliniques. Il est d’ailleurs utilisé en Chine depuis juillet, à la suite d’un programme de vaccination d’urgence lancé l’été dernier, bien que les autorités chinoises n’avaient encore donné aucune approbation ou autorisation de mise sur le marché.

Le Maroc envisage de vacciner 80% de sa population
La campagne nationale de vaccination a pour objectif d’atteindre un taux de couverture d’au moins 80 %, nécessaire pour assurer l’immunité collective et aller vers un retour à la vie normale.Crédit: AFP

Parmi les avantages logistiques qu’offre le vaccin Sinopharm, le stockage à des températures accessibles, entre 2 et 8 degrés, et une période de validité qui s’étend à 24 mois, ce qui “augmente l’accessibilité du vaccin Sinopharm”, relève le South China Morning Post. D’ici l’année prochaine, un milliard de doses de ce vaccin devraient être produites.

Une efficacité relative ?

Quant au taux d’efficacité du vaccin Sinopharm, qui demeure relativement bas par rapport à ses concurrents Moderna et BioNTech (dont le taux d’efficacité s’élève respectivement à 94 % et 95 %), le South China Morning Post se veut rassurant.

“Les vaccins mRNA auront un taux d’efficacité plus élevé que les vaccins inactivés. (…) Il est donc naturel que son effet soit plus faible”

Tao Lina, chercheur

Sur ce point, le chercheur Tao Lina explique au quotidien chinois qu’il y a une différence en termes de technologie entre les deux : “Les vaccins mRNA auront un taux d’efficacité plus élevé que les vaccins inactivés. Le premier cible la munition du virus dans un point clé, tandis que le second cible toutes les zones. Il est donc naturel que son effet soit plus faible.

Dans une dépêche similaire, l’AFP explique qu’il est dit d’un vaccin qu’il est inactivé lorsqu’il utilise une méthode très classique qui consiste à faire appel à un virus “tué” pour déclencher une réaction immunitaire chez le sujet.

Cela dit, si le taux d’efficacité des vaccins inactivés est plus faible que celui des vaccins mRNA, l’avantage clé du type de vaccin qu’emploie Sinopharm est de disposer d’effets secondaires beaucoup plus faibles : “Selon les données dont nous disposons, continue le chercheur Tao Lina, les vaccins inactivés disposent d’effets secondaires beaucoup moins nombreux et plus faibles que les vaccins mRNA. C’est un point à prendre en considération lorsque l’on est sur le point de vacciner des centaines de millions de personnes.”

article suivant

Mohammed VI reçoit le ministre des Affaires étrangères émirati