Ahmed Yahya, candidat à la présidence de la CAF : “Le football africain mérite mieux que d’être éclaboussé par des scandales”

Président de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM), Ahmed Yahya se porte candidat pour succéder à Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) le 12 mars prochain à Rabat. Quelles sont les grandes lignes de son projet ? Et comment compte-t-il triompher face à la concurrence ? Interview.

Par

Ahmed Yahya, candidat à la présidence de la CAF. Crédit: DR

Le mandat du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) prendra fin le 12 mars prochain à Rabat. Alors qu’il espère toujours briguer un second mandat, le patron du football africain a vu rouge, suite à sa suspension par le comité d’éthique de la FIFA pour différents motifs.  Une suspension de cinq ans qui relance les dés, et lance surtout à toute allure la course à la présidence de l’instance africaine. Pour le moment, quatre candidats ont officiellement déposé leur candidature. Jacques Anouma (Côte d’Ivoire), Augustin Senghor (Sénégal), Joseph Motsepe (Afrique du Sud) et Ahmed Yahya (Mauritanie), alors qu’Ahmad Ahmad ne s’avoue toujours pas vaincu et espère une bonne nouvelle en provenance de Lausanne, avec le verdict…

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement