Les rêves étiolés de Mohamed Amansour

Le troisième roman de Mohamed Amansour brosse le portrait d’une génération sans horizon.

Par

Mohamed Amansour
Mohamed Amansour est professeur à la Faculté des lettres de Meknès. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages théoriques et de deux romans, Al-Mu’tafika (2004) et Dumû‘ Bacchus (2010). Crédit: DR

Après le coup de téléphone de sa sœur Meriem, Issam Oumalik rentre précipitamment au Maroc : son père, héros de la résistance, vient de perdre la vie dans l’effondrement d’une mosquée de Meknès. Le jeune journaliste, qui s’était expatrié aux Émirats arabes unis pour échapper au chômage, décide alors de ne pas repartir, espérant, sans se faire trop d’illusions, que justice soit rendue. Entretemps, il tombe amoureux de Zahra, une jeune comédienne à qui le dramaturge et metteur en scène Mekki avait promis d’écrire une pièce où elle tiendrait le premier rôle : En attendant Marilyn Monroe.

Droit dans le mur

D’un décès à un autre, ce livre retrace la trajectoire de trois personnages dont les rêves se dissolvent face à l’immuabilité d’une société verrouillée. Presse, milieux militants, scène artistique, tous les champs d’action apparaissent comme des laboratoires de désillusion, où les espoirs et les santés s’étiolent. Même les voyages, qui pourraient être l’occasion de nouveaux départs, se soldent par des échecs. Mohamed Amansour signe ici un roman sombre…

article suivant

Mohammed VI reçoit le ministre des Affaires étrangères émirati