Normalisation des relations Maroc-Israël : les opposants interdits de manifester à Rabat

Les autorités de Rabat ont interdit, le 14 décembre, un sit-in de protestation qui devait se tenir devant le Parlement. Les organisateurs, politiques et associatifs souhaitaient dénoncer la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

La normalisation des relations maroco-israéliennes devra se faire sans contestations publiques. Dès les premières heures de la matinée du lundi 14 décembre, les forces de l’ordre avaient mis en place un imposant cordon de sécurité sur les différentes artères menant au boulevard Mohammed V et à la place Balima, en face du Parlement.

à lire aussi

L’esplanade, connue comme lieu habituel pour organiser les sit-in dans la capitale, était condamnée. Tout au long de cette journée, et jusqu’au soir, les autocars des Groupements mobiles de sécurité (GMS) et des Compagnies mobiles d’intervention (CMI) ont encadré les deux allées du boulevard du centre-ville.
L’avenue Mohammed V de Rabat bloquée dans les deux sens par les forces de l’ordre, le 14 décembre 2020.Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Réfractaires à la normalisation

L’appel à manifester a été lancé la veille, dimanche…

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité