Mohamed Badine El Yattioui : “Ce sera difficile pour Biden de revenir sur les annonces de Trump”

Alors que Donald Trump vient d’annoncer la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, la normalisation des relations avec Israël et l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, plusieurs questions se posent quant à la poursuite de ces actions lors de l’investiture de son successeur à la Maison Blanche Joe Biden, le 21 janvier 2021. Quelle serait la marge de manœuvre du prochain président américain ?

Par

Joe Biden et Mohammed VI au palais royal de Fès, le 19 novembre 2014. Crédit: Fadel Senna / AFP

Jeudi 10 décembre, 17 h 10. Donald Trump vient, en trois tweets, de changer la donne sur les questions du Sahara et de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Le président américain a en effet annoncé la signature d’un décret reconnaissant la souveraineté marocaine sur le Sahara et la relance des relations diplomatiques entre le royaume et Israël. Court-circuité par cette décision, comment pourrait réagir le président élu Joe Biden et quels seraient ses recours ? Éclairage avec Mohamed Badine El Yattioui, docteur en sciences politiques, spécialiste des relations internationales et professeur à l’université de Puebla au Mexique.

TelQuel : Pourquoi Donald Trump a choisi ce moment pour annoncer la reconnaissance du Sahara marocain et…

article suivant

Pain cancérigène : vrais risques ou fausse alerte ?