Après la crise de Guerguerat, les enjeux d’une intégration économique Maroc-Mauritanie

La visite royale en Mauritanie, proposée par Mohammed VI lors d’un échange téléphonique avec le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pourrait sceller un rapprochement économique entre les deux pays.

Par

Après la libération de Guerguerat, place aux affaires entre le Maroc et la Mauritanie. Le 21 novembre dernier, un communiqué du cabinet royal informait que le roi Mohammed VI et le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani s’étaient entretenus par téléphone. Durant cet entretien, le souverain “a fait part de sa disposition à effectuer une visite officielle à la République Islamique de Mauritanie, adressant en même temps l’invitation à Son Excellence le président pour visiter son deuxième pays, le Royaume du Maroc.” Comme pour le reste des déplacements royaux en Afrique, la prochaine visite du roi Mohammed VI en Mauritanie devrait revêtir un caractère économique.

à lire aussi

Place aux affaires

Cette volonté de collaboration s’est déjà exprimée côté mauritanien, avec la décision prise le 24 novembre d’assouplir la procédure d’octroi de visas aux entreprises membres de la CGEM. Selon l’organisation patronale marocaine, une vingtaine d’entreprises ont déjà bénéficié de cette décision. Alors…

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité