Thibault Bluy : “La sécurité et la réconciliation nationale, principaux enjeux de la présidentielle au Burkina Faso”

Le 22 novembre, les Burkinabés sont appelés aux urnes pour un scrutin présidentiel sous tension alors que le pays connaît une hausse de la menace terroriste depuis cinq ans. TelQuel fait le point sur les enjeux de cette élection avec Thibault Bluy, journaliste spécialiste du Burkina Faso.

Par

Des affiches de campagne pour l'élection présidentielle au Burkina Faso, à Ouagadougou, le 6 novembre 2020. Crédit: OLYMPIA DE MAISMONT / AFP

Journée électorale dimanche 22 novembre. Après cinq ans au pouvoir, le président sortant Roch Marc Christian Kaboré, élu en 2015 après la chute de Blaise Compaoré, s’apprête à affronter dans les urnes le principal candidat de l’opposition, Zéphirin Diabré, et onze autres candidats. Un scrutin organisé dans un climat tendu, alors que certaines régions du pays sont en proie à l’insécurité face à la montée en puissance des groupes terroristes et des milices d’autodéfense. Thibault Bluy, journaliste français ayant travaillé pendant un an au Burkina Faso et qui a récemment remporté le Grand Prix du manuscrit francophone pour son recueil intitulé L’Observateur Toubabou – Un reporteur français au Burkina Faso (éditions du Net), revient pour TelQuel sur les principaux enjeux de ce scrutin.

TelQuel : La menace terroriste est particulièrement présente au Burkina Faso, notamment…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré