Ouafa Hajji : “Au sein des partis, lorsqu’une femme réussit à s’imposer, il y a toute une mobilisation contre elle”

Le collectif Parité Maintenant, coordonné par Ouafa Hajji, membre du bureau politique de l’USFP et présidente de l’Internationale socialiste des femmes, a lancé une pétition visant à élaborer une proposition de loi pour l’application effective de la parité. Pour que celle-ci puisse être adressée au parlement, il faut qu’elle récolte un seuil minimum de 5000 signatures. Décryptage.

Par

Votre pétition a été lancée peu après la rentrée parlementaire, mais aussi en pleine crise sanitaire. Le timing est-il parfait?

La coordinatrice du collectif “Mounassafa Daba-Parité maintenant”, Oufae Hajji.
C’est un projet qui remonte à 2017. Les élections de 2015 venaient de se dérouler et il n’y avait toujours pas d’avancée sur la question de la représentation politique des femmes. La pétition devait être lancée en mars 2020, soit juste au début de l’épidémie. Nous avons été contraints de tout retarder, mais il fallait que l’on se prépare pour la rentrée parlementaire. On ne pouvait pas se permettre d’attendre trop longtemps car l’une de nos priorités est la mise en œuvre de la…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré