Fiscalité : faut-il un impôt sur la fortune ?

Le PLF 2021 ne prévoit aucune forme d’Impôt sur la fortune (ISF). Mais le sujet divise. Faut-il instaurer cette nouvelle taxe ? 
L’avis de Mohamed Daidaa, SG du Syndicat national démocratique des finances et Hakim Marrakchi, vice-président de la CGEM.

Par

Le gouvernement avait prévu dans le Projet de Loi de Finances (PLF) 2021 une “contribution de solidarité” de 1,5 % sur les revenus nets d’impôts supérieurs à 10.000 dirhams par mois. La Chambre des représentants l’a amendée, en fixant le seuil de taxation aux revenus supérieurs à 20.000 dirhams. Faut-il taxer la classe moyenne ou les catégories les plus aisées ? Et pour quels effets réels sur l’économie ?

Mohamed Daidaa, SG du Syndicat national démocratique des finances (FDT) : “Taxons au moins les produits de luxe”

“Notre groupe parlementaire à la Chambre des conseillers a été le premier à proposer un amendement intégré sur les éléments du revenu imposable, en octobre 2012. Nous avons proposé un ISF défini sur trois tranches (1%, 1,5% et 2,5%) pour les fortunes estimées entre 10 et 50 millions de dirhams ou plus. Notre groupe s’est…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré