Derrière la plateforme Machi Rojola, une convergence des luttes pour repenser la masculinité

À travers un prisme féministe, Soufiane Hennani lance une plateforme digitale baptisée Machi Rojola. Au programme, une série de podcasts où seront débattues les masculinités et la place de l’homme dans la société marocaine.

Par

La dessinatrice Zainab Fasiki a illustré la plateforme digitale Machi Rojola. Crédit: Zainab Fasiki

Peut-on être un homme pro-féministe ? Faut-il démasculiniser les arts ? Qu’est-ce que la masculinité toxique ? Que représente l’homme dans l’islam ? À seulement 28 ans, Soufiane Hennani, un jeune doctorant en biologie, se lance dans un projet ambitieux : une initiative citoyenne sous la forme d’une plateforme digitale intitulée Machi Rojola, pour remettre en question la place de l’homme marocain dans la société, tout en lançant un dialogue constructif entre les différents acteurs concernés. À savoir tout le monde. Après plusieurs semaines de campagne sur les réseaux sociaux, illustrée par les dessins de Zainab Fasiki et dont les détails du projet ont été livrés avec parcimonie, Soufiane Hennani nous informe que celui-ci inclut une série de podcasts, dont le premier épisode sera mis en ligne début décembre. Les suivants devraient être diffusés à une fréquence bimensuelle.

Pour changer, un homme derrière un projet féministe

“Les podcasts seront animés…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré