Laurence Leenaert, sous le soleil exactement

Lancer une marque artisanale à Marrakech, c’est le pari que s’est lancé Laurence Leenaert. Cinq ans plus tard, LRNCE a largement conquis le monde du design et cartonne à l’export. Secrets de fabrication.

Par

Laurence Leenaert dans son showroom à Sidi Ghanem. Crédit: LRNCE

En 2014, Laurence Leenaert débarque à M’hamid El Ghizlane pour quelques semaines, en quête d’inspiration pour une ligne de sacs à dos. Elle n’est jamais repartie. “J’ai suivi mon instinct en venant ici et en étant ouverte à tous les scénarios possibles. Cela m’a porté chance jusqu’à présent”, sourit celle qui, diplôme des Beaux-arts en poche, a fini par quitter sa Belgique natale pour lancer sa marque au Maroc.

“Je ne pense pas que LRNCE aurait pu naître ailleurs”

Laurence Leenaert
“Je ne pense pas que LRNCE aurait pu naître ailleurs”. Ce sera donc Marrakech. La créatrice a 25 ans lorsqu’elle s’installe dans la médina. Là, au plus près des artisans, elle dessine, colle, coud, et ses motifs graphiques — qui deviendront sa marque de fabrique — s’apposent sur des céramiques, tapis et autres textiles. “Une de mes activités favorites est la…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré