Turquie: les drones d’Erdogan, fruits du mariage d'une ambition, de l'islam politique et du pouvoir

L’Azerbaïdjan est sorti grand vainqueur du conflit armé qui l’a opposé pendant près de six semaines à l’Arménie, pour la région du Haut-Karabakh. Un succès militaire que Bakou doit notamment aux drones turcs fabriqués par Bayraktar Makina. Une entreprise dont l’un des principaux cadres n’est autre que le gendre du président Erdogan, qui s’est imposé comme un leader de l’industrie de l’armement turc.

Par

Un drone TB2 de Bayraktar Makina. Crédit: Birol BEBEK / AFP

Dans la soirée du 9 au 10 novembre, l’Arménie et l’Azerbaïdjan signaient un accord de paix mettant fin à la seconde guerre du Haut-Karabakh. Un traité de paix dont le grand gagnant est à première vue Bakou, qui a renforcé sa présence militaire dans la région et qui pourra construire un corridor commercial entre l’enclave et le reste de son territoire. Pour de nombreux observateurs, ce sont toutefois la Turquie et la Russie qui sont les grands gagnants de ce conflit puisque les deux puissances pourront renforcer leur présence militaire dans la région en vertu de certaines dispositions du cessez-le-feu signé en début de semaine. Mais Ankara aura davantage de raisons de se réjouir que Moscou,…

article suivant

A Guerguerat, le Maroc consolide ses positions