Vaccin contre le Covid-19 : une annonce entre espoir et incertitudes

Suite à une séance de travail au palais royal de Rabat sur la stratégie de vaccination, le roi Mohammed VI a donné son aval pour le lancement d’une opération de vaccination de masse contre le coronavirus. Un plan d’attaque qui devrait concerner le vaccin chinois développé par Sinopharm, pour lequel le Maroc a pris part aux essais cliniques.

Par

Les vaccins seront inoculés dans les hôpitaux et les centres de santé du royaume, avec probabilité de mobiliser les centres sportifs et les salles couvertes. Crédit: AFP

Le 9 novembre, un élan d’espoir a parcouru le Maroc dans sa lutte contre le Covid-19. Un communiqué du Palais royal, relayé par l’agence MAP en fin de journée, a acté le lancement, “dans les prochaines semaines”, d’une campagne “massive de vaccination contre le Covid-19”. Une annonce nationale qui vient après celle, internationale, assurant que le vaccin développé par Pfizer (États-Unis) et BioNTech (Allemagne) est “efficace” à 90%. Le feu vert a été donné sur instruction de Mohammed VI qui, plus tôt dans la journée, a tenu une séance de travail à Rabat consacrée à la stratégie de vaccination. “Le roi a donné ses directives aux autorités compétentes pour veiller à la bonne préparation et au bon déroulement de cette opération nationale d’envergure”,…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres