Reportage : pluie de consulats à Laâyoune

Pour les habitants de Laâyoune, l’ouverture de consulats de pays étrangers affirmant la marocanité du Sahara passerait presque pour un non-événement. Pourtant, c’est un succès stratégique pour Rabat.

Par

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, inaugure le consulat des Émirats arabes unis en compagnie de l’ambassadeur de ce pays, à Laâyoune le 4 novembre. Crédit: FADEL SENNA / AFP

L’événement aurait pu passer inaperçu, si ce n’était la quarantaine de journalistes venus couvrir cette inauguration. “Vous êtes là pour le consulat émirati?”, nous interpelle un passant. “Oui. Et vous en pensez quoi ? – Il y a plein de choses qui se passent à Laâyoune ces derniers temps”, se contente-t-il de nous répondre.

“Laâyoune désormais, c’est des fontaines, des terrains de proximité et des jardins”

Car sous les quelques nuages qui obscurcissent le ciel, la capitale des provinces du sud est un chantier à ciel ouvert. “Laâyoune désormais, c’est des fontaines, des terrains de proximité et des jardins”, résume un habitant, pas peu fier de cette transformation. Originaire de la capitale, un étudiant en génie civil à Rabat nous confie: “A chaque fois que je reviens ici, je découvre un nouveau quartier, un nouveau rond-point, un nouvel espace public. C’est fou!”. Même en période de coronavirus, le nouveau McDonald’s inauguré en…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla