Alberto Manguel dans l’intimité de Borges

Ibrahim Al Khatib vient de traduire le témoignage d’Alberto Manguel qui fut lecteur de Borges. Voyage dans les livres et la littérature.

Par

Alberto Manguel en novembre 2019
Alberto Manguel est écrivain, traducteur et critique littéraire et a été directeur de la Bibliothèque nationale d’Argentine. Il est l’auteur notamment d’Une histoire de la lecture (Actes Sud, 1998, prix Médicis essai). Ibrahim Al Khatib est critique littéraire et a traduit des œuvres de Juan Goytisolo et de Borges. Crédit: DR

Eh bien, lirons-nous Kipling, ce soir ?” Sans cérémonie, Jorge Luis Borges accueillit, quatre années durant, de 1964 à 1968, Alberto Manguel dans son appartement de Buenos Aires. L’étudiant venait faire la lecture au grand écrivain qui perdait progressivement la vue. Dans ce bref essai, il raconte avec délicatesse ses souvenirs de ces moments. Ma‘a Borges, c’est une promenade dans la bibliothèque personnelle de Borges, aventure structurante pour celui qui deviendrait lui-même une grande figure de l’érudition livresque. Rien d’écrasant dans ce récit par touches subtiles : l’auteur restitue l’atmosphère quotidienne, les dîners entre amis, et surtout les complicités littéraires. “Ma tante, qui vouait à Borges une admiration immense, était quelque peu scandalisée par ma nonchalance et me pressait de prendre des notes, de tenir un journal de nos rencontres. Mais pour moi (dans l’arrogance de mon adolescence), ces soirées chez Borges ne représentaient pas vraiment quelque chose d’extraordinaire, elles ne me paraissaient pas étrangères au monde des livres, que…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres