Marc Jeanson, botaniste : “Le Jardin Majorelle, ce n’est pas que pour les selfies”

Arrivé il y a tout juste un an à Marrakech pour ouvrir un département botanique au Jardin Majorelle, Marc Jeanson entend donner au célèbre jardin acquis en 1980 par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé ses lettres de noblesse scientifiques. 
Car au-delà de son aspect purement esthétique, le jardin regorge d’espèces végétales méconnues du grand public et peu mises en valeur.

Par

Le botaniste français Marc Jeanson a été nommé à la tête du département botanique du Jardin Majorelle pour s'occuper de la préservation, de la transmission et de l'enrichissement des collections végétales du jardin. Crédit: Anaïs Lefébure/TelQuel

C’est sans doute l’un des jardins les plus connus du Maroc. Étape incontournable des touristes de passage à Marrakech, le Jardin Majorelle, créé en 1924 par le peintre orientaliste français Jacques Majorelle, qui en avait fait son “jardin d’Eden”, avait été racheté par le grand couturier Yves Saint Laurent et son compagnon Pierre Bergé en 1980. Abritant une multitude de plantes exotiques rapportées des voyages de Majorelle à travers le monde, le jardin a enrichi sa collection végétale au fil du temps. En novembre 2019, l’actuel président de la Fondation Jardin Majorelle, Madison Cox, a fait appel au botaniste français Marc Jeanson, ancien responsable de l’herbier du Muséum d’histoire naturelle à Paris, pour s’occuper de la préservation, de la…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla