Bouchra Hajij, une Marocaine élue à la tête de la confédération africaine de volley-ball

Bouchra Hajij, présidente de la Fédération royale marocaine de volley-ball a été élue, le 25 octobre, à la tête de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB) en battant aux urnes l’Égyptien Amr El Wani, en poste depuis 2001.

Par

Bouchra Hajij a été élue présidente de la Confédération africaine de volley-ball, le 25 octobre. Crédit: DR

Bouchra Hajij vient de marquer l’histoire en devenant la première femme marocaine présidente d’une instance sportive africaine. La présidente de la Fédération royale marocaine de volley-ball depuis 2014 est devenue, dimanche 25 octobre, présidente de la Confédération africaine de la discipline (2020-2024), en battant Amr El Wani. Aux urnes, le score est sans appel : 42 voix contre 12 pour l’Égyptien au poste depuis 2001, dans un véritable coup de tonnerre.

Ancienne volleyeuse du Club omnisports de Meknès (CODM), Bouchra Hajij est aussi la première femme à diriger une fédération de sport collectif au Maroc. Elle a longtemps milité au sein de l’instance africaine pour apporter le changement et rehausser le niveau de ce sport sur le continent. Son programme a réussi à convaincre les fédérations votantes et leurs présidents qui ont assisté à l’assemblée générale en visioconférence.

Avec cette nouvelle désignation, Bouchra Hajij cumule les fonctions. La présidente de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB) porte aussi la casquette de membre de la Commission de parité de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA).

Vice-présidente de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB), elle a été la première femme africaine à intégrer le bureau de la plus haute instance de la discipline. Elle est aussi membre de la Commission culture et patrimoine olympique du Comité international olympique (CIO).

Ses vice-présidents seront le Libyen Adnan Bakbak, le Capverdien Antonio Rodrigues, le Burkinabé Sawadogo Casimir et le Tchadien Idriss Adiker Donkony, qui avait perdu la course à la présidence en 2015.

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré