Omar Isra : “Nous aspirons à la présence du nouveau parti RCD dans les conseils locaux et au Parlement”

Nouveau-né dans le paysage politique marocain, le Rassemblement pour le changement démocratique (RCD) s’apprête à jouer les trouble-fête lors des prochaines échéances électorales. S’il est encore tôt pour évaluer sa force de frappe, la formation ne cache pas ses modestes ambitions en termes de représentativité. Interview du porte-parole du projet du parti, Omar Isra. 

Par

Omar Isra, porte-parole du projet du nouveau parti RCD.

Et un nouveau parti sur l’échiquier politique, un de plus. Il s’est donné comme nom le Rassemblement pour le changement démocratique (RCD), Agraw (le rassemblement, en amazigh) pour ses cofondateurs. La formation fait en cette rentrée politique ses dernières retouches en vue de se lancer dans l’arène en 2021, lors des prochaines élections législatives et communales. Un baptême de feu donc. Pour quelles ambitions et sous quelle identité politique ? Porte-parole du projet du RCD, Omar Isra se livre dans cette interview sur les centres de préoccupation du parti, sa filiation historique et sur ce qu’il compte apporter à un paysage politique quantitativement dense. TelQuel : Vous êtes déterminés à prendre part aux élections législatives et communales en 2021. Pour quelle couverture du territoire national, et pour quel…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla