Hicham Houdaïfa : “Quand un pays perd le journalisme d’investigation, il perd un de ses piliers démocratiques”

Le journaliste et cofondateur de la maison d’éditions En Toutes Lettres publie ‘Enfance au Maroc, une précarité aux multiples visages’, livre-enquête sur la pauvreté qui touche les enfants du pays. Entretien.

Par

Hicham HoudaÏfa
Hicham HoudaÏfa dirige la collection “Enquêtes” aux éditions En Toutes Lettres. Crédit: DR

Je suis juste un journaliste qui a écouté beaucoup de monde et régurgite ce qu’il a vu.” C’est par ces mots que Hicham Houdaïfa présente son travail d’investigation. Après la parution de Dos de femme, dos de mulet, les oubliées du Maroc profond (2015) et Extrémisme religieux, plongée dans les milieux radicaux du Maroc (2017), le journaliste signe aujourd’hui Enfance au Maroc, une précarité aux multiples visages, fruit d’un travail qui remonte à 2018 et dont l’écriture s’est achevée pendant la période de confinement. A travers portraits, témoignages et interviews, le journaliste nous met face à une réalité sourde et invisible : la précarité infantile est d’une violence inouïe.

En vous lisant, on ne peut s’empêcher d’être profondément touché par les atrocités que subissent quotidiennement les enfants en situation de précarité. En tant qu’homme de terrain, comment avez-vous vécu cette expérience ?

A chaque fois que je fais du terrain lourd,…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres