La Guinée-Bissau ouvre un consulat à Dakhla et signe quatre accords de coopération avec le Maroc

La Guinée-Bissau va ouvrir un consulat général à Dakhla en fin de semaine. C’est le onzième pays africain à ouvrir une représentation diplomatique dans les Provinces du Sud. Quatre accords de coopération ont également été signés entre les deux pays.

Par

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue bissau-guinéenne Suzi Carla Barbosa, le 21 octobre à Rabat. Crédit: Ministère des Affaires étrangères

Après la Guinée, Djibouti, la Gambie et le Liberia, c’est au tour de la Guinée-Bissau d’ouvrir un consulat général à Dakhla, à la fin de la semaine selon nos informations. Il s’agira du onzième pays africain à avoir une représentation diplomatique dans les Provinces du Sud. Le Burundi, les Comores, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la République centrafricaine et Sao Tomé-et-Principe ont quant à eux déjà ouvert des consulats généraux à Laâyoune.

à lire aussi

Cette nouvelle ouverture dans la région n’est pas une surprise. La Guinée-Bissau avait déjà exprimé à plusieurs reprises son soutien au plan marocain d’autonomie pour le Sahara. En 2016, lors de la demande d’adhésion du Maroc à l’Union africaine (UA), la Guinée Bissau faisait partie des 28 pays ayant demandé l’expulsion de la RASD de l’UA.

Quatre accords dans le domaine économique

En prélude de l’ouverture de ce nouveau consulat, la Guinée-Bissau et le Maroc ont signé quatre accords de coopération bilatérale ce mercredi 21 octobre à Rabat. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, ces accords, qui visent à “renforcer davantage les échanges d’expériences et d’expertises entre les deux pays”, concernent les domaines de l’industrie, du tourisme, du transport, de l’énergie et de la logistique.

“La signature de ces accords traduit la volonté des deux pays de renforcer davantage leur coopération, notamment dans les domaines économiques”, a souligné la ministre des Affaires étrangères de la Guinée-Bissau, Suzi Carla Barbosa, lors d’une déclaration à la presse à l’issue de son entretien avec son homologue marocain Nasser Bourita.

La responsable bissau-guinéenne a également fait part de la volonté de son pays de renforcer davantage ses relations de coopération avec le Maroc, notamment dans le domaine économique, à travers la présence de plus d’entreprises marocaines dans son pays et le lancement prochain d’une ligne aérienne directe de la Royal Air Maroc avec la Guinée-Bissau.

Coopération historique

En 2015, le roi Mohammed VI s’était rendu en Guinée-Bissau où il avait rencontré le président José Mario Vaz. Cette première visite d’un roi du Maroc dans le pays s’était conclue par la signature de 16 accords entre les deux pays, notamment sur la lutte contre le terrorisme, les investissements, l’agriculture, l’énergie et la formation professionnelle.

Plus récemment, en juin dernier, le souverain avait donné ses instructions pour l’acheminement d’aides médicales à 15 pays africains dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, et la Guinée-Bissau en faisait partie.

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres