Sur le quotient électoral, El Othmani ne lâche rien

Saâd-Eddine El Othmani a enfilé sa casquette de chef de parti ce week-end pour défendre mordicus la sauvegarde du mode de calcul du quotient électoral. La question n’a pas encore été tranchée au niveau du ministère de l’Intérieur, organisateur des élections, mais le PJD compte faire barrage.

Par

Saâd-Eddine El Othmani, le 17 octobre. Crédit: Capture d'écran/PJD

La fin de semaine dernière n’a pas été de tout repos pour le Chef du gouvernement et secrétaire général du PJD. Dans le cadre des concertations avec le ministère de l’Intérieur sur les élections de 2021, le parti mène en cette rentrée politique un combat solitaire. La détermination du quotient électoral, véritable multiplicateur de sièges pour une grande formation comme le PJD, retient toute l’attention de Saâd-Eddine El Othmani.

à lire aussi

Le samedi 17 octobre, El Othmani a présidé l’ouverture d’une journée d’étude sur les lois électorales, organisée par le secrétariat régional du PJD à Fès-Meknès. C’était sa première réaction officielle sur cette question qui isole les islamistes de leurs alliés de la majorité gouvernementale, mais aussi de toutes les écuries politiques en lice pour 2021.