Yassin Adnan tacle les calomnie news et le caniveau

Le roman de Yassin Adnan, qui vient d’être 
traduit en français, est une critique cinglante 
de la presse poubelle.

Par

Yassin Adnan
Yassin Adnan est journaliste et écrivain. Il est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles et de poèmes, dont Le récif de l’effroi (Marsam, 2005). Crédit: DR

Il a tout du rat : la carrure ingrate, l’œil envieux et malveillant, la lâcheté. Depuis son enfance, Rahhal Laaouina est dévoré par un sentiment d’infériorité dû aux quolibets de ses camarades et à l’indifférence des filles dont il rêve. Le gouffre justement entre ses rêves et son quotidien médiocre est son obsession. Quand il n’en devient pas violent, il se sert de sa grande mémoire et de ses hautes capacités d’observation pour nuire à son prochain. Le héros du dernier roman de Yassin Adnan est une balance. Après des années d’humiliation à l’école et à l’université, il est recruté grâce à sa femme, la revêche Hassaniya, dans la même institution privée qu’elle, et s’en voit affecter une annexe, dont il fait un cybercafé. Le lieu rêvé pour se venger. Approché par les services secrets, il n’hésite pas à mettre ses “talents” à leur service. Il devient alors contributeur, anonyme bien sûr, de la revue en ligne Hot Maroc, y déversant fake…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés