Date, population concernée... Les détails de la campagne de vaccination contre la grippe

Le ministère de la Santé a publié le 15 octobre une circulaire dans laquelle sont présentées les grandes lignes de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière pour la saison 2020-2021. Celle-ci devrait débuter fin octobre, en même temps que l’arrivée de plus de 500.000 doses de vaccins quadrivalents, selon Sanofi Maroc.

Par

DR

Dans une circulaire publiée le jeudi 15 octobre, le ministère de la Santé a dévoilé les grandes lignes de sa campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Nul n’ignore que la particularité de cette saison grippale est que celle-ci s’inscrit dans un contexte de pandémie et de situation épidémiologique pour le moins fragile. Le document évoque ainsi une “possibilité de co-circulation du virus grippal et du SARS-COV-2 durant la saison grippale 2020-2021”.

Le document annonce donc la décision du ministère de la Santé de renforcer “les activités de vaccination anti-grippale et de promotion de celle-ci, dans le cadre d’une large campagne de sensibilisation portant sur tous les moyens de prévention contre la grippe saisonnière, à savoir les mesures barrières, de distanciation physique et mesures d’hygiène”.

Celle-ci débutera à partir de la quatrième semaine d’octobre, et sera assurée par les différentes directions régionales de la Santé, à travers l’organisation de réunions en compagnie des responsables de la santé de la région, l’élaboration de rapports d’activité journaliers et l’organisation d’une “large campagne de communication, en concertation avec la Division de l’information et de la communication”.

Le personnel médical et les personnes vulnérables prioritaires

Les principales tranches de la population ciblées par cette campagne sont les femmes enceintes, les personnes sous hémodialyse, le personnel du ministère de la Santé, les résidents, internes et étudiants des facultés de médecine et de pharmacie du secteur public, ainsi que des Instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé (ISPITS).

L’objectif est d’atteindre un taux de vaccination minimal de 60 %

Pour les femmes enceintes, la vaccination se fera au niveau des centres de santé et pourra éventuellement être renforcée par des équipes mobiles. Pour les personnes sous hémodialyse, celle-ci pourra se dérouler au sein des centres d’hémodialyse. L’objectif est d’atteindre un taux de vaccination minimal de 60 %. Il convient également de préciser que toutes les activités de vaccinations seront soumises à une surveillance et un suivi des éventuels événements indésirables post-vaccinaux.

Dans cette même circulaire, le ministère rappelle également les différents risques liés à l’infection virale qu’est la grippe saisonnière, notamment chez les enfants en bas âge et les personnes âgées souffrant de maladies chroniques. Par ailleurs, le ministère de la Santé rappelle que cette campagne s’inscrit dans un programme existant depuis 2006 de vaccination et de sensibilisation contre la grippe saisonnière. Dès la saison 2019-2020, le ministère de la Santé avait “décidé d’assurer la vaccination des femmes enceintes au deuxième et troisième trimestre de grossesse et des patients souffrant d’insuffisance rénale terminale, en plus de ses professionnels”, peut-on lire sur le document.

Sanofi lance la production

Selon les informations parvenues à TelQuel de la part de Sanofi Maroc, le laboratoire pharmaceutique en charge de la production de vaccins anti-grippaux, le prix public de vente du vaccin anti-grippal est fixé à 125,30 dirhams, et la livraison des doses est prévue pour la fin du mois d’octobre. Une date qui coïncide donc avec le début de la campagne de vaccination menée par le ministère de la Santé.

Le prix public de vente du vaccin anti-grippal est fixé à 125,30 dirhams

Selon la même source, ce sera le vaccin antigrippal quadrivalent qui sera mis en vente sur le marché marocain pour cette saison 2020-2021, et ce pour la première fois. Celui-ci présenterait des avantages par rapport aux vaccins trivalents, tels qu’une protection élargie, une meilleure adéquation à l’évolution épidémiologique, ainsi qu’une réduction des cas de décès et d’hospitalisations liés à la grippe.

Si l’approvisionnement pour une situation épidémiologique normale s’élève à 500.000 doses de vaccins, Sanofi Maroc prévoit de “déployer tous les efforts nécessaires, en étroite collaboration avec les autorités de santé pour répondre aux urgences de la santé publique”.

article suivant

Brute France