La visite de Gérald Darmanin au Maroc transformée en passage-express

Dans la tourmente après l’attaque d’un commissariat à Champigny-sur-Marne et un bilan contesté par l’opposition, Gérald Darmanin aurait décidé d’écourter sa visite au Maroc.

Par

Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, et son homologue français, Gérald Darmanin.

Le ministre de l’Intérieur français aurait dû se rendre à Rabat dès mercredi 14 octobre pour une visite de 48 heures. Au programme, des entretiens avec ses homologues marocains autour de plusieurs thèmes qui mobilisent les deux pays. Après un week-end marqué par l’attaque d’un commissariat en région parisienne et la remise en question de son action par l’opposition et les syndicats de police, Gérald Darmanin aurait, selon nos sources, décidé de ne passer qu’une demi-journée au Maroc, le jeudi 15 octobre. Il devait initialement rencontrer le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit pour discuter des mineurs isolés et de la lutte conjointe des deux pays contre le trafic de drogue et le terrorisme, mais aussi Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques au sujet du projet de loi français sur les “séparatismes islamistes”.

à lire aussi

Suite aux récents événements en Hexagone, l’agenda marocain de Gérald Darmanin reste incertain. Interrogé par TelQuel, Ahmed Toufiq affirme ne…

article suivant

Le coronavirus s’attaque au Raja, le match contre le Zamalek menacé de report