Frustration du Polisario et tensions dans la zone tampon: comment la situation au Sahara a évolué l’année passée

Dans son rapport annuel sur le Sahara, António Guterres évoque la multiplication des points de tension au niveau de la zone tampon au Sahara. Des actions qui semblent suggérer une frustration du Polisario alors que le Conseil de sécurité de l’ONU devrait changer de dynamique dans le traitement de ce dossier. Explications.

Par

Distribué le 23 septembre aux 15 membres de l’instance de l’ONU, le document d’António Guterres n’est apparu sur le site des Nations Unies 
que dans la journée 
du 4 octobre. Crédit: Odd ANDERSEN / AFP

C’est l’un des rapports les plus attendus de l’année du côté de la diplomatie marocaine. Signé au nom du secrétaire général de l’ONU, il est le résultat des efforts conjoints des fonctionnaires onusiens du département de maintien de la paix (DPKO), de celui des affaires politiques (DPPA), du Haut commissariat aux droits de l’homme et du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

à lire aussi

Basé sur les observations de la Mission des Nations Unies au Sahara (Minurso), le rapport du secrétaire général de l’ONU sur la situation au Sahara n’a pas baissé en consistance cette année (18 pages), malgré la pandémie de coronavirus. Bien avant sa présentation aux membres du Conseil de sécurité, le texte, comme le veut la tradition diplomatique, a sans doute déjà fait l’objet de nombreuses tractations…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés