Mohamed Hassan Bensalah : “Nous n’avancerons plus masqués”

A l’occasion de la fusion de ses deux compagnies d’assurances Atlanta et Sanad, Mohamed Hassan Bensalah, PDG depuis 27 ans du groupe Holmarcom, aussi discret que rare dans les médias, se livre à TelQuel… en toute assurance. Interview.

Par et

Mohamed Hassan Bensalah se décrit comme ”insomniaque” et ses collaborateurs le qualifient de “workaholic”. Crédit: TOUMI/TELQUEL

Avant de parler de la fusion Atlanta/Sanad, un mot sur les circonstances pour le moins surréalistes que nous vivons?

C’est étrange. On se réveille un jour et le monde n’est plus le même. Pour l’anecdote, un ami, responsable dans une multinationale, avait évoqué, lors d’une réunion portant sur le PCA (plan de continuité d’activité), l’hypothèse de ne plus pouvoir accéder à l’usine. Et, bien entendu, de réfléchir séance tenante aux mesures qu’il faudrait entreprendre pour parer à cette éventualité. Devant ce scénario improbable, on lui a demandé de quitter la réunion, sans autre forme de procès! Cela se passait il y a à peu près quatre ans. C’est dire à quel point la possibilité même d’une crise sanitaire impliquant un “lockdown” complet n’effleurait même pas les esprits des uns et des autres. Et pourtant…

à lire aussi

La crise du Covid-19 a donné libre…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés