La méthode Bensalah

A l’occasion de la fusion de ses deux compagnies d’assurances Atlanta et Sanad, Mohamed Hassan Bensalah, PDG depuis 27 ans du groupe Holmarcom, aussi discret que rare dans les médias, se livre à TelQuel… en toute assurance.

Par

Mohamed Hassan Bensalah Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Un portail sous forme d’encadrement en marbre au milieu duquel trône le logo d’Holmarcom, pris en sandwich entre deux échoppes de tissus traditionnels “l’mlifa”… difficile de croire que de l’autre côté de cette entrée anodine, située au cœur du fourmillant Derb Omar, se trouve le QG d’un des groupes familiaux les plus prospères du Maroc. Avec plus de 10 milliards de chiffre d’affaires annuel, Holmarcom se classe dans le top 5 des holdings les plus puissantes du pays. Brassant une large gamme d’activités au Maroc et dans le continent africain, Holmarcom, grâce à une concentration sur des métiers de base (finance, agro-industrie) mais aussi à une diversification soutenue, a pu créer un ensemble tentaculaire, présent dans une pléthore de filières. Aux manettes de ce mastodonte depuis 1993, on retrouve notre interlocuteur du jour, Mohamed Hassan Bensalah (MHB). Fraîchement diplômé de la Sorbonne,…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés