Houda Farrahe, actrice de son destin

Directrice associée du bureau d’ingénierie Engima et fondatrice de l’Académie de théâtre Helen O’Grady au Maroc, Houda Farrahe relève depuis huit ans le pari de l’entrepreneuriat, entre l’art et l’ingénierie.

Par

A bonne école

Houda FarraheCrédit: TOUMI/TELQUEL
C’est dans la ville ocre que Houda Farrahe grandit et obtient son baccalauréat en sciences mathématiques, au lycée Abou Abbas Sebti. Elle entame des études d’ingénierie, une évidence pour la benjamine qui a vu ses trois frères suivre le même chemin. Lauréate de la première promotion de l’École des Arts et Métiers de Meknès, en génie industriel et productible, Houda Farrahe rejoint en 2002 l’équipementier automobile mondial Valéo pour faire partie de la première équipe de son bureau d’études au Maroc. A l’époque, l’industrie automobile nationale se hissait à des niveaux de croissance plus soutenus. “C’était une fierté pour moi de rejoindre cette équipe, le Maroc passait ainsi de la simple main d’œuvre dans l’automobile à de l’ingénierie et à plus de valeur ajoutée”, se remémore-t-elle. Trois années plus tard, elle rejoint le spécialiste…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés