PROJET DE CONTRIBUTION DE LA COALITION POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS AU MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT DU MAROC

Une ambition : Positionner le Royaume à la fois comme un leader industriel mondial de la valorisation et le recyclage des déchets et comme une des économies décarbonées les plus compétitives et les plus attractives de la région.

Par

Une ambition : Positionner le Royaume à la fois comme un leader industriel mondial de la valorisation et le recyclage des déchets et comme une des économies décarbonées les plus compétitives et les plus attractives de la région.

 

Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel.

Pour atteindre cette ambition, la COVAD a défini 3 objectifs :

1- Faire de l’économie circulaire un projet citoyen, durable et inclusif, créateur de valeur sociétale et environnementale, d’attractivité économique, au niveau international, national et territorial.
2 – Créer un écosystème intégré des déchets, massif, compétitif et performant, à travers la consolidation des filières de valorisation des déchets existantes et l’intégration des filières internationales à fort potentiel.
3 – Arrimer le Maroc au Green Deal Européen et répondre aux nouveaux standards environnementaux internationaux à travers une décarbonation de l’économie marocaine.

La COVAD a identifié 7 mesures prioritaires, nécessaires pour la réussite de ce projet, parmi elles :

1- Mettre en place un système de gouvernance unifié, agile et opérationnel dédié à l’économie circulaire et à l’économie verte ;
2- Créer un cadre normatif, réglementaire et fiscal incitatif et adapté aux besoins des opérateurs et des impératifs éco-environnementaux internationaux ;
3- Mettre en place des mécanismes de financement innovants, adaptés à la fois aux projets industriels de grande envergure et aux micro-projets de valorisation et de recyclage ;
4 – Créer une industrie de valorisation et de recyclage compétitive en focalisant sur les économies d’échelle et une politique d’industrialisation de substitution
5- Créer un environnement économique et social inclusif à travers une intégration statutaire, financière et sociale des agents informels sur l’ensemble de la chaîne de valeur (collecte, tri, valorisation, recyclage)
6- Positionner la R&D et l’innovation comme un levier de compétitivité et de différenciation
7- Agir sur l’imaginaire collectif et introduire les concepts de l’économie circulaire dans l’ensemble du champs éducationnel et culturel du Royaume

La COVAD a distingué 12 chantiers principaux, pour une mise en œuvre efficace du projet, notamment la définition exhaustive des déchets, un cadre fiscal incitatif et fléché, une gouvernance harmonieuse et adapté, une politique industrielle orientée vers la compétitivité substitutive et une communication différenciée et adaptée aux logiques culturelles, anthropologiques et sociales des populations.

La COVAD présente 50 recommandations phares, pour une économie marocaine verte inclusive, durable et compétitive. Les 50 recommandations concernent 6 volets :

1- Réglementation et Gouvernance
2- Fiscalité et Financement
3- Industrie de Recyclage et de Valorisation
4- R&D et Innovation
5- Communication et sensibilisation des citoyens
6- Inclusion sociale et Informel

article suivant

Bonnes feuilles : “La face ‘cachée’ des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ?”