Maroc-Afrique: La villégiature comme atout diplomatique

Lieu de villégiature, de soins ou de convalescence, le Maroc est une destination de choix des présidents et leaders du continent. Leurs multiples visites privées offrent un rendement diplomatique et contribuent à nourrir une image du Maroc en tant que sanctuaire des chefs d’Etat africains. Pour le meilleur comme pour le pire.

Par

Un autre ami du Maroc. C’est ce qu’a sans doute dû se dire Nasser Bourita en partant à la rencontre de Bouye Haidara, le chef de la tariqa tijaniya au Mali le 29 septembre. Il faut dire que le spirituel malien est un habitué du Maroc où il s’est rendu en pèlerinage et où il a également été soigné suite aux directives du roi Mohammed VI. A l’image d’Ali Bongo, Bouye Haidara n’est pas le premier “ami du royaume” à bénéficier de la sollicitude du roi. Un cas emblématique est celui de Mobutu Sese Seko, dictateur du Zaïre (depuis rebaptisé République démocratique du Congo, RDC). Après 32 ans d’un règne aussi implacable que brutal, Mobutu fait face, en 1997, à la progression de l’Alliance des forces…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés