Au PJD, la Chabiba challenge le leadership

La direction du PJD a reçu une demande de convocation de congrès extraordinaire, exprimée dans un mémorandum adressé au conseil national du parti. Entre procédures et rapports de force, le parti aura des choix à trancher avant de prendre part aux élections de 2021.

Par

En prévision des élections de 2021, la Jeunesse du PJD prend les devants, dans l’espoir que la formation islamiste se remette en question. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Les lignes bougent dans le microcosme PJD. Au lendemain de son conseil national tenu le vendredi 18 septembre, le Parti de la justice et du développement a rendu public un mémorandum soumis par une centaine de membres, dont une majorité de la Chabiba, la jeunesse du parti. Le document fait fureur au sein de la formation politique. Et pour cause ! Il s’agit d’une pétition visant à convoquer un congrès extraordinaire, à quelques mois des échéances électorales. Cette décision “intervient après des mois de discussions constantes et continues, au cours desquelles nous nous sommes résolus à entreprendre des initiatives audacieuses, et à assumer la responsabilité d’émettre des propositions, de restaurer l’esprit de militantisme dans le parti et parmi sa jeunesse, et de rouvrir les discussions sur la situation politique dans notre pays”, expliquent les signataires dans une mise…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés