Marrakech : la DGSN poursuit sa lutte contre l’alcool frelaté et saisit plus de 60.000 bouteilles

Les autorités ont procédé à la saisie de deux entrepôts où était stocké de l’alcool périmé ou frelaté. Plus de 60.000 bouteilles périmées ou contenant des étiquettes trompeuses ont été saisies dans le cadre d’une vaste opération menée au niveau national.

Par

Photo d'illustration. Crédit: AFP

Une nouvelle saisie pour la DGSN. Ce lundi 21 septembre, des éléments locaux et nationaux de la Sûreté nationale ont procédé à la saisie de quantités importantes d’alcool périmé, mais aussi d’alcool frelaté, dans le but de tromper la vigilance de l’Administration des douanes, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pilotée par Abdellatif Hammouchi.

Fausses étiquettes, vrai danger

Cette opération dans deux entrepôts ayant la même appellation commerciale a été menée, selon la même source, en collaboration avec les autorités locales, des représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et des représentants de l’Administration des douanes. Dans le premier local, qui dispose d’une licence d’alcool, 26.495 bouteilles de bière périmée ont été saisies ainsi que 1592 bouteilles d’alcool contenant des étiquettes trompeuses quant à leur concentration en alcool.

Le deuxième entrepôt saisi, qui ne disposait pas de licence, opérait en secret. 2782 bouteilles ne comportant aucune étiquette et 19.978 bouteilles avec des étiquettes trompeuses y ont été saisies par les autorités. 11.161 bouteilles comportant des étiquettes imprimées avant 2010 et 1098 autres bouteilles aux étiquettes datées de 2011 à 2013 ont également été réquisitionnées.

Les propriétaires de ces deux entrepôts font l’objet d’une enquête menée par le parquet compétent en vue de déterminer leur degré d’implication. La communication de la DGSN précise que ces saisies ont été effectuées dans le cadre d’une opération plus vaste visant à assurer l’application des textes relatifs à la licence d’alcool.

Le 5 septembre dernier, une opération similaire avait permis la saisie d’un million de bouteilles de boissons alcoolisées de contrebande, de 203.016 vignettes fiscales que des employés collaient sur certaines marchandises saisies, ainsi que d’une somme d’argent estimée à 923 millions de centimes à Had Soualem, dans la région de Casablanca.

article suivant

Brute France